Réseau International Ambiances | International Ambiances Network 

Nouvelles du Réseau | Network News


id = "FBMainForm_1166755" action="/news.html" method = "post" onsubmit = "return false" >
News Rechercher  

 
Publication "Penser le changement institutionnel"
par International Ambiances Network on 


Penser le changement institutionnel, Virginie Tournay, PUF, 2014

Les études en sciences sociales consacrées au changement institutionnel peuvent-elles se passer du vécu individuel et ordinaire de ce changement ? Ce livre propose d'intégrer l'expérience sensible du sujet comme point de passage obligé à l'analyse des formes et dynamiques institutionnelles.

L'institution n'est pas un objet invariable dans l'espace et dans le temps. Sa forme découle de ceux qui la font, des rapports entre les instituants, les institués, ceux qui la vivent, la commentent et la perçoivent. Elle équivaut ainsi à un complexe de relations ne pouvant, dès lors, être saisi dans sa totalité. Cela rend impossible tout accord sur ses contours, un peu à l'image de la célèbre sculpture d'Umberto Boccioni esquissant une silhouette en mouvement. Nous voilà plongés dans une logique toute bergsonienne qui envisage le changement comme un élément de durée et son expérience comme une invitation à penser le mouvement sans l'espace.

Cet ouvrage est un plaidoyer pour des études institutionnelles incluant la perception individuelle du changement institutionnel comme composante dans la reconstruction intellectuelle de la trajectoire de l'objet. Il entend alimenter les approches interprétatives des études institutionnelles en développant une analytique des formes sociales appuyée sur une anthropologie politique.


[ ] Comments     Lien Permanent     Ajouter Commentaire

Architecture and Atmosphere, Helsinki, Monday 02 06 2014
par International Ambiances Network on 



Download the poster (PDF)


[ ] Comments     Lien Permanent     Ajouter Commentaire

Soutenance de thèse, Université de Carthage, Tunisie
par International Ambiances Network on 


Le régime ambiantal dans l’architecture moderniste de Jacques Marmey. Cas du Lycée de Carthage

Soutenance de thèse de Alia Sellami Ben Ayed, architecte, assistante à l'ENAU de Tunis, Equipe de recherche sur les ambiances (ERA) - Affiche

Jeudi 27 mars 2014, 8h30, Université de Carthage, Ecole nationale d'architecture et d'urbanisme de Tunis, Ecole doctorale Sciences et ingénierie architecturales

Jury

  • Jean-Lucien BONILLO, professeur, INAMA, ENSA Marseille, rapporteur
  • Jean-Paul THIBAUD, directeur de recherche CRESSON, UMR 1563 CNRS, rapporteur
  • Saïd MAZOUZ, professeur, Université Larbi Ben Mhidi, Oum El Bouaghi, président
  • Chiheb BOUDEN, professeur, ENIT, Tunis, examinateur
  • Jean-Pierre PENEAU, professeur honoraire des écoles d'architecture, directeur de thèse

Résumé

Dans la sphère architecturale d’Afrique du Nord, la production moderniste de Jacques Marmey est souvent citée comme référence. En prolongement des recherches dont elle a fait l’objet, et qui privilégient l’aspect formel, nous avons entrepris d’élargir la visée à la question du vécu sensible. Il s’agit ici d’évaluer la manière dont l’architecte transpose, conçoit et met en forme l’ambiance dans le projet. Le travail prend appui sur le Lycée de Carthage qui constitue, sans nul doute, le fleuron de son œuvre construite.

Se fondant sur les avancées théoriques et méthodologiques qui marquent le développement international de la thématique des ambiances, le travail s’inscrit dans une démarche de type interactionnel. Cette démarche nous permet de croiser analyse architecturale, évaluation des paramètres physiques en situation, relevés des actions, recueils et analyse des discours en contexte. La recherche se déploie en deux moments : la reconstitution de l’univers de conception de l’architecte ; la restitution de l’ambiance vécue dans le Lycée.

L’objectif vise, d’une part, une meilleure connaissance des mécanismes de référenciation mis en œuvre par l’architecte et, d’autre part, la mise au jour de « dispositifs ambiantaux » - agrégeant forme construite et effets produits - transposables dans le projet.

Abstract

In the architectural sphere of North Africa, the modernist production of Jacques Marmey is often quoted as a reference. In continuation of the researches that dealt with it, and which favor the formal aspect, we decided to further the studies on the sensitive real-life experience. Thus the purpose of the work is to estimate the way how the architect transposes designs and shapes the atmosphere in the project. The research takes support on the high school « Lycée de Carthage » which constitutes, undoubtedly, the jewel of his work.

Based on the theoretical and methodological advances which mark the international development of the theme of the atmospheres, the work fits in an interactional type approach. This approach allows us to cross all of the architectural analysis, the evaluation of the physical parameters in situ, the observation of the actions, the collection and the analysis of the speeches in context. The research is carried out in two parts: the reconstruction of the design’s world of the architect; the restoration of the atmosphere lived in the « Lycée de Carthage ».

The objective is, on one hand, a better knowledge of the mechanisms of reference operated by the architect and, on the other hand, the highlighting of « atmospheric devices » - aggregating constructed shape and produced effects – that would be transposable in the project.

[ ] Comments     Lien Permanent     Ajouter Commentaire

Workshop international - Pragmatiques du cosmopolitisme urbain : épreuves, ressources et interactivité
par International Ambiances Network on 


Workshop international - Pragmatiques du cosmopolitisme urbain : épreuves, ressources et interactivité

Université Paris Ouest Nanterre-La Défense, 10 et 11 avril 2014

Le cosmopolitisme urbain ne cesse de produire au quotidien des expériences d’adaptation à l’environnement plus ou moins problématiques. Que, par exemple, les « gated communities » au fil des années, loin de s’estomper, soient devenues l’un des fer de lance de l’offre immobilière mondiale, ou que les sans-papiers de tous bord continuent à être soumis, pour la plupart, aux logiques identitaires des Etats-Nations (même dans des régions autrement cosmopolitiques comme l’espace Schengen), donne la mesure du paradoxe d’une ville qui ne semble plus « venir » puisqu’elle est déjà là : « c’est au moment où il nous apparaît que le monde devient ville, que précisément la ville cesse d’être un monde ». Si le fait d’« adopter une « optique cosmopolitique » constitue la condition nécessaire à une reconstruction conceptuelle de la perception », quid de sa « boîte à outils » ? Entre ressources et épreuves, une pragmatique du cosmopolitisme urbain sert à rendre compte de la mise à l’œuvre ordinaire de cet outillage et des modes d’interactivité possibles.

Responsables scientifiques : Patricia Baquedano-Lopez et Pedro José García Sánchez



Contact et inscriptions : pragmacosmopolitisme@gmail.com

Mise à jour du 20 décembre 2016 : la vidéo issue du workshop



[ ] Comments     Lien Permanent     Ajouter Commentaire

Call for Papers and Audio Works: Invisible Places, Sounding Cities
par International Ambiances Network on 


Invisible Places, Sounding Cities - Sound, Urbanism and Sense of Place

18–20 July 2014, Viseu, Portugal

Often acoustic space is ignored in the construction of a public space, yet the negative impact this has does not seem to get many complaints. People rarely require more quality of the sonic world, because the average consumer does not have the necessary references to change this state of affairs. We know that the prevalence of noise or sounds that do not convey any social significance and are a disturbance of the quality of life, reduces the ability to identify with the place we inhabit. It is therefore urgent to think about the acoustical problems societies are facing today and integrate that thinking in urban planning, architecture and management of public space, because the idea we have of ourselves, our personal awareness and the relationships we build in the external world, are inextricably linked to a space. We all exist somewhere. And personal identity also relates to this.

Deadline for Abstracts Submission: 15 March 2014

Deadline for Audio Works Submission: 31 March 2014

[ ] Comments     Lien Permanent     Ajouter Commentaire

 
Flux RSS