Réseau International Ambiances | International Ambiances Network 

Equipes membres | Team Members

Liste des équipes membres du réseau | List of Team Members of the Network

 

ARGA – Atmosphere Research Ground Aarhus
Denmark, Aarhus School of Architecture and Aarhus University
http://researchingatmospheres.blogspot.dk/ 



ASTRAM – Arts Sciences Technologies pour la Recherche Audiovisuelle Multimédia
France, Aix-Marseille Université

Le laboratoire ASTRAM s'intéresse aux concepts d'ambiance, de paysage sonore et de son du quotidien. Si l'approche retenue est pluridisciplinaire, l'axe principal reste sémiotique avec un travail d'analyse et de qualification des sons. De plus, les recherches entreprises s'insèrent dans un cadre pragmatique particulier, celui d'un usage audiovisuel et cinématographique des ambiances. Un des objectifs à atteindre est de parvenir à élaborer une méthode d'indexation qui puisse dépasser le cadre de la description causale (ou référentialiste), habituellement adopté. La sonothèque Sons du Sud , développée par ASTRAM, est le support concret de ce travail.

The ASTRAM laboratory is interested in the concepts of sound atmosphere, soundscapes and daily sounds. If the approach is multidisciplinary, the main axis remains semiotic with a work of analysis and qualification of sounds. Furthermore, the researches fit into a pragmatic frame, which is the use of sounds atmosphere in films. One of the objectives is to succeed in developing a method of indexation which can exceed the causal description, usually adopted. The sound library Sons du Sud, developed by ASTRAM, is the concrete application of this work.

Correspondent : Remi Adjiman



BazarUrbain – Collectif pluridisciplinaire d’action et de réflexion sur l’espace urbain
France, Grenoble
http://www.bazarurbain.com

Bazar Urbain est un collectif pluridisciplinaire qui intervient sur l’espace urbain construit et social par la réflexion et l’action sur les usages, les ambiances et la conduite de projet. Composé de praticiens, d’enseignants et de chercheurs de différentes disciplines, Bazar Urbain développe, avec un fort ancrage au terrain, des méthodes d’appréhension, d’analyse et de construction du projet en impliquant au mieux l’ensemble des acteurs.
Pour chaque action, nous proposons de prendre en compte les représentations et les pratiques habitantes comme matière première de l’élaboration du projet. Pour cela, nous utilisons un ensemble de techniques éprouvées qui permet dans des temps courts de mettre à jour de nombreuses caractéristiques et enjeux pour des lieux autant que pour des parcours : cartes mentales, marches commentées, coupes urbaines, observations et entretiens in situ, enregistrement sonore et vidéo... Ces paroles – d’usagers, d’habitants, d’associations, d’élus, de techniciens – constituent un support unique pour une définition affinée des actions et de leurs périmètres. Ces paroles, mises en récits, sont le témoignage vivant d’une cité et de ses espaces, expressions du passé, du présent comme des enjeux et des débats pour le futur. Ces méthodes sont aussi le moyen de mettre tout un ensemble d’acteurs en situation d’énonciation et de réflexion sur les espaces de projet, amorçant ainsi des lieux et des temps de concertation.

Bazar Urbain is a cross-disciplinary collaboration group who intervenes an urban space of its physical and social aspect by reflecting and acting over its usage, ambiances and project management. Composed of professionals and academic researchers from different background (architects, urban designers, sociologists, etc.) and attached deeply to the work on the ground, Bazar Urbain developed a series of methods of observation, analysis and project governance that involve all stakeholders at its best.
For each intervention, we consider the representations and practices of the inhabitants as the foundation to build upon the whole project.  To gather these first-hand materials, we use a set of well-proven techniques, such as mental maps, “commented walks”, urban sections, in situ interviews, sound, image and/or video captures, etc., that allow us to reveal the characteristics and stakes of the place in a short period of time.
The recounts of the inhabitants-residents, users, community organizations, elected officials, and urban management technicians, constitute a unique base for a refined definition of the territory and its perimeters. These recounts, written down, composed into books, websites or urban sections, are the lively testimonies of an enclosed territory and its spaces, the expressions of its past and present as well as the stakes and debates on its future. The methods also provide all stakeholders a perfect occasion of encounter, communication and consultation.

Correspondent: Nicolas Tixier



Centre Max Weber - Urbanités contemporaines : expériences, savoirs, métamorphoses
France, UMR CNRS 5283, Lyon & Saint Etienne
http://www.centre-max-weber.fr/Urbanites-contemporaines

Urbanités contemporaines : expériences, savoirs, métamorphoses,  l'équipe 4 de recherche du Centre Max Weber - UMR CNRS 5283 - explore le concept d'urbanité, non pas comme un cadre déjà là, pleinement institué mais comme le résultat pratique d'une pluralité d'expériences urbaines et d'une multiplicité de tentatives d’ajustement, d'évaluation, d’adaptation ou d’innovation aux milieux et aux normes de la part des individus. La dimension publique de la vie urbaine, en tant qu’elle se livre comme une expérience démocratique relevant d’inscriptions sociales situées, est au cœur des préoccupations de l’équipe. C'est ici que s'inscrivent les travaux sur les métamorphoses de l'espace public contemporain où la question des ambiances urbaines est saisie comme une composante essentielle de l'approche sensible et pluridisciplinaire (sciences humaines et sociales, architecture, design).  Elle rejoint ainsi l’axe plus directement épistémologique qui porte sur les productions ordinaires ou savantes -et les manières d’en rendre compte- par lesquelles se donne à lire et à voir la diversité des formes de l’urbanité contemporaine. C’est une réflexion renouvelée sur l’enquête de terrain en sociologie dans son dialogue avec d'autres disciplines, dont les sciences de l'image et du numérique, qui est au cœur de ce chantier en cours.


Urbanités contemporaines : expériences, savoirs, métamorphoses (Contemporary urbanity: experience, learning, change), also known as Research Team 4, is part of the Centre Max Weber (UMR CNRS 5283), located in Lyon and Saint Etienne, France. It focuses on the concept of urbanity, treating it not as a fully established framework but rather as the practical outcome of a multitude of urban experiences and individual attempts to adjust to, innovate in, or assess milieus and norms. The team’s core concern is the public dimension of urban life, as a democratic experience involving socially situated inscriptions. This stance informs work on changes in the contemporary public space, in which the question of urban ambiances is addressed as a key component of the sensory and pluridisciplinary approach (human and social sciences, architecture, design). It thus links up with a more directly epistemological line of inquiry focusing on everyday or learned productions, through which the diverse forms of contemporary urbanity may be seen and read. Central to its current work is a reappraisal of field investigation in sociology and its dialogue with other disciplines, including image-related and digital sciences.

Correspondent: Pascale Pichon




CRENAU – Centre de Recherche Nantais Architectures Urbanités, UMR CNRS AAU
France, École Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes
http://www.crenau.archi.fr

Le CRENAU consacre ses recherches aux phénomènes physiques qui participent à la perception sensible de l'environnement construit et au confort dans les espaces habités : soleil, lumière, chaleur, climat, vent, sons... et à toute action sur les formes et les propriétés physiques de l'espace susceptibles de conditionner cette perception. Le CRENAU favorise des travaux interdisciplinaires à l'articulation entre l'architecture, l'aménagement urbain, les sciences de l'ingénieur (confort thermique, acoustique, informatique grahique), et les sciences de l'homme et de la société. Il est membre de l'Unité Mixte de Recherche CNRS 1563 "Ambiances architecturales et urbaines".

CRENAU lab dedicates its research to the physical phenomena involved in sensory perception of the built environment and comfort in inhabited paces: sun, light, heat, climate, wind, sounds... and any action on shapes and physical properties of space likely to influence this perception. CRENAU lab promotes interdisciplinary issues articulating  architecture, urban planning, engineering sciences (thermal comfort, acoustics, computer graphics) and human and social sciences. The laboratory is a member of the CNRS joint research unit 1563 "Architectural and Urban Ambiances".

Correspondent: Thomas Leduc



CRESSON – Centre de Recherche sur l’espace sonore et l’environnement urbain, UMR CNRS AAU
France, École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble
http://www.cresson.archi.fr

Le CRESSON a fondé sa culture de recherche architecturale sur une approche sensible et située des phénomènes de l’environnement en se centrant d’abord sur l’espace sonore. A partir des années 1990, le laboratoire a étendu ses investigations aux multiples dimensions de la perception in situ et des pratiques de l’espace habité tout en expérimentant l’instrumentation de l’environnement sensible dans le projet architectural et urbain. Poursuivant les travaux sur la dimension sonore, les recherches abordent ainsi les phénomènes lumineux, thermiques, olfactifs, tactiles et kinesthésiques. Elles s’appuient sur des méthodes pluridisciplinaires renouvelées qui croisent les critères de l’architecture, les sciences humaines et sociales et les sciences pour l’ingénieur. Les recherches visent à produire des connaissances spécifiques et des développements de nature théorique qui concernent les enjeux actuels et futurs de la production des espaces et la formation des environnements contemporains. A travers ses travaux fondamentaux, le CRESSON plaide aussi pour des approches et expérimentations qualitatives susceptibles d’aider et d’infléchir les stratégies, les références et les processus de la conception architecturale et urbaine à toutes les échelles de projet (dispositif, architecture, espace urbain, paysages).

Research carried out at the laboratory focuses on the perceptible environment, and architectural and urban atmospheres. CRESSON advocates a qualitative approach liable to help and perhaps influence design strategies and processes. After concentrating initially on the sound space, the laboratory extended the scope of its inquiries in the 1990s to include the many dimensions of in situ sensory perception. Our research addresses phenomena related to light, heat, smell, touch and bodily movement. Research draws on original pluridisciplinary methods, at the meeting point between human and social science, between architecture and engineering science.

Correspondent: Anthony Pecqueux



CSB - Centre for Strategic Urban Research
Denmark, University of Copenhagen, Aarhus School of Architecture and Aalborg
University
http://byforskning.ku.dk

The Centre for Strategic Urban Research is an interdisciplinary research Centre focalizing on the contemporary development, management and quality of urban areas. The Centre, established in 2004, engages researchers from the University of Copenhagen, the Aarhus School of Architecture and Aalborg University and is supported by Realdania. Urban areas are understood as currently undergoing significant developments that create new challenges for urban policy. The term ‘cities without limits’ has been chosen to characterize this development: urban areas and their hinterlands no longer constitute clearly demarcated units; rather, they are part of larger global networks. Similarly, borders between city and countryside are dissolving. Centre researchers investigate the role and differentiation of atmospheres in this new context of variegated urban landscapes including the interplay of atmosphere and the staging of urban mobilities.

Corresponsent: Niels Albertsen



CSS – Centre for Sensory Studies
Canada, Concordia University, Montréal
http://www.centreforsensorystudies.org/

Le Centre des études sensorielles offre une plateforme propice à la collaboration interdisciplinaire. Dévoué à la recherche sur la vie sociale et l’histoire des sens, les diverses esthétiques multisensorielles et les technologies permettant d’élargir le sensorium par des moyens novateurs, y sont explorés. Ce centre poursuit les recherches entreprises par l’équipe du Concordia Sensoria Research Team (CONSERT) qui fut fondé en 1988. Les membres ont collaboré à maintes reprises avec le Centre Canadien d’Architecture, autant au design d'expositions qu’à la recherche et l’organisation de conférences dans le domaine de l’urbanisme sensoriel. Ils furent également impliqués au développement des techniques participatives afin de donner un sens à la ville en proposant des marches olfactives, tactiles, auditives ainsi que des expériences gustatives.

The Centre for Sensory Studies is an interdisciplinary collaboration platform for research in the social life and history of the senses, multisensory aesthetics, and the development of technologies for expanding the sensorium in innovative ways. It continues the work of the Concordia Sensoria Research Team (CONSERT) which was founded in 1988. Members of the Centre have collaborated at various points with the Canadian Centre for Architecture to design exhibitions, carry out research and organize lecture series in the field of urbanisme sensorial. Members of the Centre have also been involved in the development of participatory techniques for making sense of the city, such as the soundwalk, smellwalk, touchwalk and taste tour.

Correspondent: David Howes



ERA – Équipe de Recherche sur les Ambiances
Tunisie, École Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis (ENAU)
http://erambiances.jimdo.com/

Depuis sa création au début des années 2000, l’ERA s’est efforcée d’être au fait des avancées théoriques et méthodologiques qui marquent le développement international de la thématique des ambiances. Elle a voulu apporter sa contribution à cet effort commun, mais a aussi cherché à mettre les résultats de ces travaux à l’épreuve d’une réalité économique, sociale et culturelle : celle d’un pays du rivage sud méditerranéen, en une période cruciale de sa transition politique.Ces objectifs très généraux ont été ramenés à un format plus modeste, sur des objets de recherche plus limités. Ils s’organisent suivant des regroupements thématiques correspondant aux questionnements suivants : dans quelle mesure la mise au jour des ambiances du cadre de vie existant et la reconstitution de celles des périodes passées peuvent infléchir les procédures de patrimonialisation et nourrir les phases de définition de projets et de fabrication du bâti aux différentes échelles des interventions architecturales et urbaines. Selon quel mode est-il possible de concilier les préoccupations les plus actuelles de préservation et de partage équitable des ressources naturelles, avec l’approche sensible des espaces habités et  urbanisés ? En faisant une place significative – en complément du visuel – aux registres du sonore, du thermique ou du kinesthésique, est-il envisageable de mieux intégrer la pluralité des sens dans la conception des édifices et des aménagements urbains ? Quelles sont les modalités théoriques et instrumentales qui vont permettre la  constitution d’une projectuelle de l’ambiance ? Celle-ci pourra-t-elle prendre en compte les exigences de l’expérience individuelle et collective du sensible, en intégrant expressément les phénomènes de partage ?

Since its creation at the beginning of the 2000’s, ERA has tried to update its knowledge of theoretical and methodological progress which have marked the international development of the theme of atmosphere. Our wish is to contribute at this general effort but also to submit our work results to an economic, social and cultural reality, which is the reality in a mediterranean south coast country, during a very crucial period of its political transition.These wide and general aims have been oriented in a modest scale, focusing on more limited specific research fields. These objectives are organized according to thematical groups corresponding to these following questionings: How the study of the atmospheres of the contemporary ways of life and the reconstitution of past ambiances can impact the patrimonial reference proceedings and help improve the steps of projects’ definition and building in the different scales of architectural and urban interventions? How can the current questionings of conservation and equitable sharing of natural resources be conciliated with the sensible approach of the inhabited and urbanized spaces? By according a greater importance to sound, thermal or kinesathetic dimensions – in addition to visual concerns – is it possible to better integrate all senses into architectural an urban designs? What are theoretical and instrumental approaches and methods which can allow this atmosphere design? Will be it possible to take into account the requirements of individual and collective sensible experience and systematically integrate sharing phenomena?

Correspondent: Hind Karoui



ESO – Espaces géographiques et SOciétés
France, Université Rennes II
http://eso.cnrs.fr

L’UMR ESO (CNRS) est une unité de recherche interdisciplinaire et multi-sites (Angers, Caen, Le Mans, Nantes, Rennes) dont les travaux visent la compréhension de la dimension spatiale des sociétés. Il s’agit d’analyser les dynamiques sociales et spatiales et les processus qui produisent les espaces, les pratiques de l’habiter et les lieux qu’elles produisent, les régulations et donc les productions de normes – et les formes de pouvoirs - au même titre que les décisions d’actions sur les espaces et dans les territoires.
La question des ambiances est présente dans une grande part des travaux de chercheurs de l’UMR et plus spécifiquement ceux inscrits dans les axes thématiques « parcours de vie et expériences des espaces » (en particulier, le sous-axes « santé et bien-être ») mais également dans l’axe transversal centré sur l’épistémologie et la méthodologie « de la dimension spatiale des sociétés ». Les recherches entreprises visent d’une part à produire des connaissances théoriques sur la caractérisation de contextes urbains (en particulier les contextes de marche), les impressions d’ambiance et sur les processus perceptifs et représentationnels liés à l’usage et à l’utilisation des espaces, d’autre part à entretenir une dynamique interdisciplinaire autour de questions épistémologiques (esthétique, échelles spatiales et temporelles, paysages/ambiances, etc.).
L’intérêt porté aux ambiances et à la production d’espaces se manifeste aussi par le souci de développer des démarches originales sur le plan méthodologique en vue de saisir au plus près les phénomènes in situ (sociaux et psychologiques) permettant de mieux comprendre les modalités de l’expérience sensible (et multi-sensorielle – sonore, visuelle, kinesthésique, etc.) des espaces. Les techniques de spatialisation en réalité virtuelle ou augmentée, de trajets commentés (dérive ou à but), d’observation in situ ou encore les techniques de co-construction socio-spatiales (hyper-paysages urbains) sont autant d’outils qui permettent d’appréhender les notions d’impressions d’ambiance, de caractérisation d’espaces ressourçants et de compréhension des situations urbaines attractives dans les pratiques et représentations d’environnements urbains.

Correspondent: Sandrine Depeau



GRAP – Groupe de Recherche en Ambiances Physiques
Québec, Université Laval
http://www.grap.arc.ulaval.ca

Le GRAP propose une approche intégrée de l’étude des ambiances lumineuse, thermique et acoustique dans le processus de design architectural et urbain. Les travaux du GRAP visent à mieux comprendre les notions fondamentales propres au contrôle des ambiances physiques par le relevé In Situ; à répondre aux caractéristiques thermiques, lumineuses et acoustiques d’un site dans le développement d’une stratégie de contrôle des ambiances; à savoir analyser et prédire une ambiance qualitativement et quantitativement à l’aide d’outils analogiques ou numériques de simulation; et à développer les outils d’analyse, de prédiction et de représentation des ambiances pour répondre à l’intégration architecturale de notions environnementales. Le GRAP dispose de laboratoires de recherche: canal hydraulique, ciel artificiel, héliodon, salle de simulation acoustique. Il a contribué à la réalisation de plusieurs projets appliqués en design intégré impliquant architectes, ingénieurs et usagers, en plus de mener ses projets de recherche fondamentale et de recherche-création financés. Ces activités s’inscrivent en continuité avec les principales méthodes d’évaluation environnementales telles LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) et la HQE (haute qualité environnementale).

The GRAP provides an integrated approach to the study of luminous, thermal, and acoustical environments in the architectural and urban design process. GRAP researches aim to understand the fundamental concepts specific to the control of physical environments through In Situ measurements; to respond to the thermal, lighting and acoustical requirements of a site in the development of an environmental control strategy; to qualitatively and quantitatively analyse and predict an atmosphere using analog or digital simulation tools; and to develop the necessary tools for the prediction, analysis and representation of environments in response to architectural needs relative to the specific integration of environmental concepts. The GRAP operates research laboratories: hydraulic flume, artificial sky, heliodon, and acoustical simulation room. It has contributed to the realisation of numerous integrated design projects involving architects, engineers and users, in addition to conducting fundamental and design-creation funded researches. These research activities are in continuity with the main methods of environmental evaluation such as LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) and HQE (haute qualité environnementale).

Correpondent: Claude MH Demers



GRECAU – Groupe de Recherche Environnement, Conception Architecturale et Urbaine
France, École Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Bordeaux
http://www.bordeaux.archi.fr/recherche/grecau.html

Le GRECAU est une équipe pluridisciplinaire qui se situe à l'interface entre recherche fondamentale conduite par des scientifiques et recherche appliquée menée par ceux-ci avec des praticiens. Les travaux de ses chercheurs s'inscrivent dans une problématique globale fondée sur l’étude des relations entre le milieu construit et son environnement en voulant prendre en compte le vécu et le confort des usagers ainsi que les représentations que ces derniers en ont pour eux-mêmes et s’en font aux yeux des autres. A partir de l'étude des facteurs d'ambiances physiques, (dans la dimension du sonore, de la lumière naturelle et artificielle, des conditions climatiques et d'économies d'énergie), de leur perception et de leur représentation ainsi que de leur interrelation avec les formes urbaines et architecturales, des méthodologies visant à produire des outils d'aide à la décision et à la conception des espaces ont été développées. Sont également abordées les thématiques portant sur matériaux de construction durables notamment le bois. Il s'agit donc d'investir des champs d’étude appliqués aux projets architecturaux et urbains, notamment à travers des approches transdisciplinaires concernant le développement durable, les processus dynamiques de transformation de la ville, du paysage ou du patrimoine et les jeux d’acteurs du projet.

GRECAU is a multidisciplinary research team situated in the interface between basic research and applied research. The research projects join a global problem based on the study of the built environment, by taking into account the lived experience and the comfort of the users as well as the representations which they have of it. Starting with the study of the physical ambiances factors (sound dimension, natural and artificial light, weather conditions and energy savings), their perception and their representation as well as their interrelation with the urban and architectural forms, methodologies to produce decision-making and design tools were developed. Themes concerning sustainable building materials in particular the wood are also approached. It is thus a question of approaching fields of study applied to the architectural and urban projects, in particular through interdisciplinary approaches concerning the sustainable development, the dynamic processes of transformation of the city, the landscape or the heritage, and the interplay between designers.

Correspondent: Catherine Semidor


Hexagram Montreal
ARC_PHONO
HEXAGRAM – ARC_PHONO
Québec, Canada, Montréal
http://www.arc-phono.ca/

HEXAGRAM est un réseau international dédié à la recherche-création en arts médiatiques, design, technologie et culture numérique.
HEXAGRAM est constitué d’une centaine de membres issus de ses deux principales antennes de recherche à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et à l’Université Concordia, avec des chercheurs de l’Université de Montréal, l’École de technologie supérieure, l’Université du Québec à Chicoutimi et l’Université McGill. Le réseau collabore également avec des organismes artistiques, culturels et industriels situés au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde (Europe, Amérique Latine, États-Unis, Canada, Asie, Australie).
Le programme de recherche de 2014-2020 s’appuie sur trois axes : (1) les sens, l’embodiment et le mouvement ; (2) la matérialité; et (3) l’ubiquité, reflétant ainsi les changements en cours depuis une dizaine d’années en recherche théorique et en pratique matérielle. Les chercheurs en arts médiatiques, design et technologie s’adjoignent ainsi de chercheurs d’autres disciplines comme la sociologie, l’histoire de l’art, l’anthropologie, l’étude des jeux, la philosophie, les études médiatiques et la communication.
ARC_PHONO est un groupe de recherche et de création interdisciplinaire qui s’intéresse aux archives sonores d’ambiances de lieux intérieurs en voie de disparition ou de transformation. Il est dirigé par Mario Côté artiste et professeur à l’École des arts visuels et médiatiques (UQAM).

HEXAGRAM is an international network dedicated to research-creation in the fields of media arts, design, technology and digital culture.
Consisting of over one hundred members working from its two main research antennas at l’Université du Québec à Montréal (UQAM) and Concordia University, with additional researchers from l’Université de Montréal, l’École de technologie supérieure, l’Université du Québec à Chicoutimi and McGill University, the network also collaborates with industry, arts and cultural organisations in Québec, across Canada, and around the world (Europe, Latin America, the United States, Asia and Australia).
ARC_PHONO is a interdisciplinary research and production group which focuses on sound archive environments of indoor places that are endangered or being transformed. It is directed by Mario Côté, artist and professor at the École des arts visuels et médiatiques (UQAM).

Correspondent: Mario Côté



LAA – Laboratoire Architecture / Anthropologie
France, École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette
http://www.laa.archi.fr/



LABEURB – Laboratório e Estudos Urbanos
Brazil, Universidade Estadual de Campinas
http://www.labeurb.unicamp.br

Le Laboratoire d’études urbaines (Labeurb/Nudecri), de l'Université de Campinas, est un centre de recherche sur la ville prise comme objet de langage et analysée selon les présupposés théorico-méthodologiques de l’analyse du discours. Ses recherches introduisent le domaine de connaissance savoir urbain et langage et abordent une gamme de phénomènes urbains : les mouvements politiques, sociaux et économiques ; la planification, administration et organisation de l’espace urbain ; les pratiques de mémoire, la culture et l'art ; la langue urbaine et l'écriture ; les nouvelles technologies et les rapports quotidiens.

Correspondent: Carolina Rodríguez-Alcalá



Laboratorio di simulazione urbana Fausto Curti
Italy, Dipartimento Architettura e Studi Urbani del Politecnico di Milano
www.labsimurb.polimi.it

Le Laboratoire de Simulation Urbaine "Fausto Curti" est un centre de recherche du Département d'Architecture et d'Aménagement urbain du Politecnico di Milano. Fondé début 2007 par Fausto Curti et Peter Bosselmann, directeur du Laboratoire de Simulation Environnementale à l'Université de Californie à Berkeley, le laboratoire a pour objet le design urbain. A travers une approche interdisciplinaire centrée sur les enjeux perceptifs et les problématiques environnementales, et à l'aide de diverses méthodes de simulation, les différentes activités du laboratoire contribuent à une lecture croisée des relations complexes entre l'aménagement urbain et le contexte physique. Notre recherche a une triple mission : innover, expérimenter et communiquer. En utilisant des méthodes de simulation innovantes, intégrées à des méthodes plus traditionnelles d'analyse, de conception et d'évaluation. En vérifiant par l'expérimentation les résultats des alternatives de conception, de manière à faciliter leur compréhension et à montrer les conséquences des décisions d'aménagement. En communiquant efficacement les résultats des changements urbains afin de faciliter la confrontation entre les aménageurs, les décideurs, les promoteurs et les citoyens.

The Urban Simulation Laboratory “Fausto Curti” is a research facility of the Department of Architecture and Planning at the Politecnico di Milano. Founded in early 2007 by Fausto Curti and Peter Bosselmann, director of the Environmental Simulation Laboratory at the University of California at Berkeley, the laboratory deals with urban design. Through an interdisciplinary approach centered on the perceptual aspects and environmental issues, and with the support of various simulation methods, the different activities of the laboratory contribute to cross-reading of the complex relationships between urban design and physical context, thus ensuring a better control of the cumulative outcomes. Our research has a threefold mission: to innovate, to experiment and to communicate. Using innovative methods of investigation and simulation to be integrated to more traditional methods of analysis, design and evaluation. Verifying through experimentation the outcomes of design alternatives in order to facilitate the understanding and to show the consequences of planning decisions. Effectively communicating the results of urban changes in order to facilitate the confrontation between planners, policy makers, developers and citizens.

Correspondent: Valerio Signorelli



LABORATÓRIO URBANO – Grupo de pesquisa Urbanismo Contemporâneo
Brazil, Faculdade de Arquitetura da Universidade Federal da Bahia. Salvador de Bahia, PPG-AU/FAUFBA – Programa de pós-graduação em Arquitetura e Urbanismo
http://www.laboratoriourbano.ufba.br/

Le Laboratório Urbano est un groupe de recherche enregistré au CNPq (Ministère de la Recherche Scientifique) et inscrit dans l’axe de recherche “Processus Urbains Contemporains” du Programme de Post-diplôme en Architecture et Urbanisme (PPG-AU) de la Faculté d’Architecture de l’Université Fédérale de Bahia (FA-UFBA). Ses travaux portent sur l’urbanisme et la ville contemporaine à partir de trois entrées thématiques complémentaires : historiographie et pensée urbanistique ; approche critique de la ville contemporaine ; esthétique, corps et ville.

Laboratório Urbano is a research group affiliated to Brazil’s National Council for Scientific and Technological Development (CNPq). It belongs to the Contemporary Urban Processes research axis of the Postgraduate Architecture and Planning programme (PPG-AU) of the Architecture Faculty of Universidade Federal da Bahia (FA-UFBA). Its work focuses on planning and the contemporary city, drawing on three complementary themes: historiography and planning thought; a critical approach to contemporary cities; aesthetics, bodies and cities.

Correspondent: Paola Berenstein Jacques



LACOMOFA – Laboratoire de Conception et de Modélisation des Formes Architecturales et Urbaines
Algérie, Université Mohamed Khider de Biskra
http://www.univ-biskra.dz/lab/lacomofa/




LASC – Laboratório Arquitetura, Subjetividade e Cultura
Brazil, Université Fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ) – Proarq
http://www.asc.fau.ufrj.br 

Dans ses recherches dans le domaine de l'Architecture et de l'Urbanisme, Le Laboratoire Architecture, Subjectivité et Culture - LASC - se penche sur la compréhension de "l'expérience spatiale" par le biais d'une approche culturelle. Les aspects sensibles de la vie urbaine, la manière dont la subjectivité participe à la construction de la signification des villes; les sensations qui mènent les usagers à interagir spatialement / socialement et l'expérience collective des lieux qui influencent et qualifient le contact avec l'espace, avec le corps et avec l'Autre sont des sujets qui prennent une place de choix dans les investigations du groupe. En utilisant certains éléments d'ordre théorique et soutenus par des recherches développées sur la base des concepts de mémoire, identité, altérité, subjectivité et culture, le LASC cherche à consolider des outils méthodologiques qui permettent l'investigation des ambiances en tant que mouvement de signification, ainsi qu'à initier des projets et des actions urbaines qui s'enrichissent avec la notion d'ambiance.

The 'Architecture, Subjectivity and Culture Laboratory' - LASC -, dedicated to research in the field of Architecture and Urbanism, seeks to understand the "space experience" through a cultural approach. Sensitive aspects of urban life, the ways in which subjectivity participates in the construction of meanings in cities, the sensations that lead users to interact spatially/socially and the collective experience of places that influences and qualifies the interaction with space, body and the Other are some of the group's main investigations. Using some elements of theoretical approach and supported by research based on the concepts of memory, identity, otherness, subjectivity and culture, LASC seeks to consolidate methodological tools that allow investigating Ambiances as a movement of meaning, as well as subsidizing urban projects and actions that are enriched with the notion of Ambiance.

Correspondent: Cristiane Rose Duarte 



LECAD – The Lab of Environmental Communication and Audiovisual Representation
Greece, Department of Architecture, Polytechnic School of Thessaly University, Volos
http://lecad.arch.uth.gr/en/index

L’activité de recherche principale du laboratoire est de traiter les différentes formes de la communication traditionnelle et moderne afin de les exploiter pour l'enseignement, la recherche et la production de supports multimédia. Un des objectifs est de saisir,  de redévelopper et de reproduire "l'image de la vie quotidienne" d’environnements urbains historiques et contemporains par la création de bases de données audiovisuelles, de galeries de photos sonores, par la production d'outils technologiques dédiés à l'éducation à la recherche et ce afin d'améliorer la communication dans des cadres éducatifs, sociaux, naturels, privés et publics. Les productions du laboratoire sont aussi pensées pour constituer un matériau utilisable dans le cadre de formations continues. Enfin, le laboratoire intervient souvent comme un soutien dans les domaine de la communication, des beaux-arts, du multimédia et des technologies de la réalité virtuelle, dans la production de vidéos, des films et documentaires quelque soit leur format : CDR, DVD, DVD-ROM, DAT, MD, MC, etc.
Les principaux domaines d'activité de recherche du LECAD sont :
  • Le développement d'approches théoriques et les outils technologiques pour une transformation créative et le recadrage d'expériences multimodales de la ville et de l'environnement.
  • L’étude de la relation entre les matériaux collectés et l'espace numérique et la réalité augmentée.
  • La création, l’organisation et le post-traitement des bases de données audiovisuelles.
  • Le développement d’usages innovants des technologies de l'information et de la communication dans l'éducation.

The objectives of the research activity is to process forms of traditional and modern communication and exploit them for teaching, research and production; to detect, redevelop and reproduce the “image of everyday life” in historical and modern environments (creation of an audiovisual database, Picture and Sound gallery, production of educational and research tools and technology) in order to enhance communication with the environment (educational, social, natural, private, public); to produce material to be used in support of  lifelong learning; to offer lab support in the field of communications in fine arts, multimedia and virtual reality technology; to produce videos, films, CDR, DVD, DVD-ROM, DAT, MD, MC, etc.

Correspondents: Georges Papakonstantinou | Nicolas Rémy



LECCUR – Laboratório de Estudos sobre Cidades, Culturas Contemporâneas e Urbanidades
Brazil, Universidade Federal da Paraíba, Departamento de Arquitetura e Urbanismo no Centro de Tecnologia
http://leccur.wordpress.com/

Le LECCUR - Laboratoire de Recherche sur les Villes, Cultures contemporaines et Urbanités développe des recherches, organise des ateliers, promeut des séminaires nationaux et internationaux ainsi que des réflexions théoriques et méthodologiques autour de la question de la culturalisation de la ville contemporaine, de la production des espaces publics et des politiques urbaines et culturelles. Il s’agit, pour chacune de ces activités, de chercher à identifier des possibilités d'innovation épistémique et méthodologique dans le domaine de l'architecture et l'urbanisme, tout en gardant un lien étroit avec d’autres disciplines, telles que l'anthropologie, la géographie, les arts, l’histoire et la sociologie. Les villes contemporaines constituent autant de formes d’assemblages d’objets urbains à partir desquels les publics urbains les expérimentent, s’en approprient et les transforment ; en ce sens, les villes sont par excellence des espaces de la production et de la reproduction humaine, de l’expression symbolique et de la résistance culturelle, tenant un rôle central autour des pouvoirs macro et micro. Les recherches dévelopées au sein du LECCUR se penchent principalement sur les thèmes suivants : l’identité et la culture contemporaines ; le processus contemporain de fabrication des villes et les urbanités ; les politiques publiques et les outils d’aide à la décision territoriale. Le LECCUR a été créé en 2010 au sein du Département d'architecture, du Centre de Technologie/UFPB et du PPGAU - Programme de Troisième Cycle en Architecture et Urbanisme/UFPB ; il accueille des étudiants boursiers inscrits en programes d´initiation à la recherche scientifique (PIBIC/PIVIC/PJT) ainsi que des étudiants en Master-Recherche et en Doctorat (en Architecture et urbanisme) ; de plus, il compte parmi ses membres des chercheurs/enseignants en plusieurs disciplines – architecture et urbanisme, géographie, sociologie et anthropologie – et soutient des actions articulées au sin du laboratoire, tout en encourageant la production et la publication d'articles, de chapitres de livres et d’ouvrages.

The LECCUR – Laboratory of Studies on Cities, Culture and Contemporary Urbanity develops research, workshops, promotes national and international seminars and theoretical and methodological reflections around the issue of culturalization of the contemporary cities, as well as the production of public spaces, urban and cultural policies seeking to identify possibilities of epistemic and methodological innovation in the field of architecture and urbanism in conjunction with others fields as anthropology, geography, arts, history and sociology. The contemporary cities are themed and experienced while factors of aggregation and transforming the shapes of ambiences and social relations, producing spaces and human reproduction, as well as the centrality of macro and micro powers, symbolic expression and cultural resistance. The linked research at the laboratory focus on the following main themes: contemporary urbanity, identity and culture; manufacturing processes of the city and urbanity; public policy, design support tools/decision and urbanity. The LECCUR was created in 2010 as part of the Department of architecture/Technology Center/UFPB and PPGAU - Graduate program in architecture and urbanism/UFPB sheltering scientific initiation scholarships (PIBIC/PIVIC/PJT), Master students and PhD students in architecture and urbanism, researchers/teachers and doctors in architecture and urban planning, geography, sociology and anthropology, supporting articulated actions of these agents by encouraging the production and publication of articles and books and the development of graduate research.

Correspondent: Jovanka Scocuglia



LEMA – Local Environment Management and Analysis
Belgique, Université de Liège, Département ARGENCO
http://www.lema.ulg.ac.be/

Le LEMA aborde le champs des ambiances à différentes échelles du milieu bâti : des ambiances intérieures des bâtiments aux ambiances extérieures des espaces publics jusqu’à l’échelle urbaine et territoriale. Les recherches réalisées sont basées sur différents outils multidisciplinaires tels que des modélisations numériques, mesures sur site, enquêtes de terrain et évaluations qualitatives. Les ambiances y sont étudiées dans leurs aspects physiques (confort visuel, thermique, au vent…) ainsi que dans leurs aspects perceptifs, socio-culturels et environnementaux. Divers outils d’aide à la conception d’ambiances architecturales et urbaines ont été développés au sein de l’équipe du LEMA.

The LEMA prospects the field of atmosphere at different scales of the built environment: indoor environments, outdoor public spaces, urban and territorial scale. Researches conducted are based on different multidisciplinary tools such as numerical modeling, in situ monitoring, field surveys and qualitative assessments. The environments are studied in their physical dimension (visual comfort, thermal comfort, wind ...) as well as their perception, socio-cultural and environmental dimensions. Various design support tools in the field of architectural and urban environments have been developed within LEMA.

Correspondents: Jacques Teller & Sigrid Reiter



LRA – Laboratoire de recherche en architecture
France, Ecole nationale supérieure d'architecture de Toulouse
http://lra.toulouse.archi.fr/lra

Le Laboratoire de recherche en architecture (LRA) de l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Toulouse investit des champs d’études appliqués aux projets architecturaux, urbains et paysagers, notamment à travers des approches transdisciplinaires concernant le développement durable, les processus dynamiques de transformation de la ville, du paysage ou du patrimoine et les jeux d’acteurs du projet. La problématique des ambiances y est abordée principalement par le groupe « Environnement et paysage », à travers les dimensions physiques en même temps que leurs dimensions esthétiques, éthiques, sociologiques, humaines et économiques. Il s'agit également ainsi de viser un caractère opérationnel des connaissances pour alimenter le projet architectural et urbain.

The Laboratoire de recherche en architecture (LRA) is the research laboratory of the École nationale supérieure d'architecture de Toulouse (Ensa) ; it gathers about 50 lecturers or researchers and 25 PhD students. Researches invest a broad range of studies applied to architectural, urban and landscape projects. Works are led through interdisciplinary approaches and address most notably sustainable development, city transformation as a dynamic process, landscape or built heritage, and project participants cooperation. The Environnement et Paysage research group particularly addresses the ambient-environment topic through its physical as well as aesthetic, ethical, sociological, economic and human dimensions, nourishing operational knowledge for architectural and urban projects.

Correspondent: Catherine Aventin



MARC – The Manchester Architecture Research Centre
UK, School of Environment and Development, Manchester University, Manchester School of Architecture, Manchester
http://www.sed.manchester.ac.uk/research/marc/

MARC was established in the School of Environment and Development (SED) at Manchester University in 2006, and has since worked towards developing a research agenda aimed at critically understanding the co-evolution of design and development strategies and socio-economic processes shaping cities. As a centre of excellence for architectural research, MARC has a specialism in Urban Sensescapes, having jointly coordinated an English Research Council (ESRC) funded research network on this topic in conjunction with the Acoustics Research Centre at the University of Salford, leading to the publication of a special edition of The Senses and Society Journal. MARC also led delivery of a project on Smell and the City in 2012.

Correspondent: Simon Guy



MILSON – Pour une anthropologie des MILieux SONores
France, Centre de Recherche en Ethnomusicologie, Laboratoire d'Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC, CNRS/Université Paris Ouest-Nanterre)
http://milson.fr/

Le programme MILSON regroupe anthropologues et artistes qui envisagent le sonore ambiant dans son contexte socioculturel de production et de perception. Il réfléchit aux confins généralement attribués au sonore et explore des objets tels que les productions vocales dans les espaces publics ou d’autres modes d’interactions sonores observables sur les marchés, dans les îlots de quartiers, les lieux de culte, les gares. Il aborde ces sites comme de véritables dispositifs d’interaction sociale qui impliquent des processus de perception sonore et des découpages singuliers de l’espace. En s’appuyant sur les acquis d’autres disciplines (acoustique, architecture et urbanisme, histoire, linguistique, art, informatique), il interroge certaines modalités de construction sensible de la vie sociale sur la base d’enquêtes de terrain effectuées en différents contextes culturels. Il allie de manière raisonnée enquêtes ethnographiques, réflexion théorique, développement d’outils méthodologiques et réalisations multimédia. MILSON est un programme du Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC/ UMR 7186 du CNRS - Université Paris Ouest Nanterre). Il est actuellement financé par la Fondation Fyssen.

The MILSON program gathers anthropologists and artists who do consider ambient sound in its sociocultural context of production and perception. Studies dedicated to sound emerged in different disciplines: musicology, architecture and urbanism, ethnomusicology, acoustics and psychology, history as well as computer sciences. Though the study of ethnographic cases, MILSON take into account the heritage of such disciplines, while seeking to identify the anthropological stakes of ambient sounds. It explores the complexity of "sound milieux" in particular such as sonic productions in public areas, places of worship, stations etc. implying complex sound perception process and revealing spatial peculiarities. The program is an attempt for understanding their formal complexity, dynamics, and their social and cultural settings. On the basis of fieldwork investigations carried out in different cultural contexts, the program explores various modalities of social life constructs. Moreover, this project innovates by relating ethnographic studies, theoretical debate, technical digital tools and multimedia productions. MILSON is a program developped at the Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC/ UMR 7186 CNRS - University of Paris Ouest Nanterre). It is founded by the Fyssen Foundation.
Correspondent: Christine Guillebaud



NSU – Non Linear Solutions Unit
USA, Graduate School of Architecture Planning and Preservation, Columbia University, New York

http://www.arch.columbia.edu/labs/nonlinearsolutions




POLAU – Pôle des arts urbains
France, St-Pierre des Corps
http://www.polau.org

Le pOlau-pôle des arts urbains est une structure d’accompagnement de projets artistiques et urbains. Il développe une position singulière de recherche action en croisant une trame artistique (art de la rue, art urbain, art contemporain) et une trame urbaine (urbanisme, politiques publiques territoriales, recherche en aménagement). Le pOlau soutient ainsi des créations qui travaillent sur la matière urbaine (densité, péri-urbain, risques…) et réalise des études urbaines qui intègrent des dynamiques artistiques et culturelles.
Le pOlau privilégie une approche subjective et créative de l'espace urbain et s'intéresse ainsi aux ambiances. Il se confronte, à travers différentes opérations, au défi méthodologique de la captation et de la transmission des dimensions de l'espace vécu. Les artistes, par leur acuité sensible, leur aptitude à désigner les lieux et attitudes de la modernité, leur besoin de ressentir leurs espaces de création (surtout quand ceux-ci se trouvent être dans l'espace public), développent des outils efficaces d'appréhension des ambiances urbaines, enrichis d'une longue histoire et expérience. Le pOlau utilise ses outils, les combine et recombine, pour développer un urbanisme innovant.
Nos références : Chantier Ouvert, programmation culturelle sur chantier participatif (Agence Construire, Patrick Bouchain), ZAC Boissière Acacia – Hauts de Montreuil (Nexity – SAS Boissière-Acacia), Jour Inondable (Plan Loire Grandeur Nature, Mission Val de Loire Patrimoine Mondiale...), F City – La Ville Foraine (Agence ARTER), Périphérique ouvrage(s) d’art(s) (Ville de Paris - DPMC), Etude programmation - Usine Mame (Agglomération Tours Plus), Sanitas en Objets (CUCS Agglomération Tours Plus), Etude urbaine « Des hommes des actes des lieux » (Notre Atelier Commun - P. Bouchain, Conseil Création artistique et Plaine Commune), Consultation « le Grand pari de l’agglomération parisienne » (Ateliers Jean Nouvel), Saisons culturelles urbaines (Coopérative 2R2C - De Rue de Cirque), « Mission repérage(s), un élu - un artiste » (Lieux Publics - Marseille), La Ville à l’état gazeux (Ville de Tours)…

The pOlau (urban arts center) is a support structure for artistic projects and urban studies. It develops a unique position of research and experimentation by criss-crossing artistic frames (street art, urban art, contemporary art) and urban fabrics (urbanism, regional policy...). The pOlau supports creations about urban issues (density, peri-urbanism, risks ...) and produces urban studies which integrate artistic and cultural dynamics.
The pOlau favors a subjective and creative approach to urban space and is therefore interested in atmospheres. It confronts, through various operations, the methodological challenge of capturing and transmitting the dimensions of the lived space. Artists, by their sensitive acuity, their ability to designate places and attitudes of modernity, their need to feel their creative spaces (especially when they happen to be in the public domain), develop efficient tools to understand urban environments, enriched with a long history and experience. The pOlau uses these tools, combines and recombines them to develop an innovative urbanism.

Correspondent: Pascal Ferren


 Soundwalking Interactions
Canada, Département de Communication, Université Concordia, Montréal, FQRSC
http://soundwalkinginteractions.wordpress.com/



Synthesis Center

USA, Arizona State University

http://synthesis.ame.asu.edu


La Mission de Synthesis

Le Synthesis Center de l’Arizona State University est un espace intellectuel mu par la création collective d’évènements, variés expérimentalement et reproductibles grâce à l’informatique.

Synthesis se pose la question : comment peut-on créer des environnements plus riches sans être plus compliqués, et comment créer des environnements nouveaux où nous voudrions vivre ?

Mettre en place une écologie de pratiques pour réinventer et reconstruire l’espace

habitable :

Les chercheurs au Synthesis Center sont issus de diverses disciplines des sciences humaines, de l’ingénierie et des arts pour mâtiner connaissance et savoir-faire afin de trouver des solutions concrètes pour animer les mondes où nous vivons et jouons. En particulier, nous utilisons des techniques basées sur des environnements réactifs, des médias temporels, des phénoménologies, des designs et théories non-anthropomorphiques.

Plutôt que de d’enchevêtrer pêle-mêle les disciplines, nous donnons à nos collaborateurs le temps de respecter et interconnecter les valeurs distinctes — et incommensurables, et d’implémenter des procédures d’écologie théorique et pratique. Notre mode d’opération consiste d’organiser des événements lors desquels nous testons, ensemble, nos propositions.

Bien que Synthesis crée la connaissance par la pratique, ce n’est pas un environnement qui entend de produire individuellement des travaux artistiques, ni à des passionnés d’informatique de bricoler avec les dernières techniques de pointe. Nous travaillons au coude à coude avec des studios indépendants qui ont cette liberté.

Ce que nous produisons : savoir-faire et approches

Que proposons-nous ? Savoir-faire, savoir-quoi, savoir-pourquoi. Nous offrons aux participants de tous niveaux d'expérience l'occasion de s’associer à d'autres experts et gens de talent et d’en sortir enrichis par des techniques pratiques, mais surtout par des approches et des tactiques d'expérimentation soutenues qui sont offertes à travers nos séminaires et moments de rencontre. Nous utilisons toutes les techniques permettant une expérience maximale tout en optimisant l'ingénierie utilisée : instruments de médias en temps réel, objets personnalisés, structures événementielles, lecture et écriture, mouvement.

Ces variations d'expériences soigneusement préparées dans nos environnements de médias adaptés permettent aux étudiants qui font ces expériences d’affiner leurs questions et propositions, de transformer les habitudes questions, les questions en expériences expérimentales denses, et d’appliquer ces expériences aux techniques. Nos techniques et approches sont diffusées par les éducateurs et étudiants qui passent par Synthesis. Nous publions également dans tous les modes d'écriture, image, plans, schémas, scripts, code et logiciels / matériels.


The Synthesis Mission

The Synthesis Center at Arizona State University asks: How can we create environments that are richer but not more complicated, and how can we create environments that we would want to live in?

Building an ecology of practices for re-imagining and re-making the spaces we inhabit

Synthesis Center researchers  draw from diverse disciplines in the humanities, engineering and the arts to  blend knowledge and know-how to find  meaningful ways of animating the worlds in which we live and play.   In particular, we use techniques from responsive environments,  time-based media, phenomenology, non-anthropocentric design and theory.

Rather than throw disciplines together, we give our collaborators time to respect and blend distinct, even incommensurate values and ways of thinking and making into an ecology of practices.   The way we do this is through making events and environments in which to try out propositions together.

Although Synthesis creates knowledge through making, this is not a place for individuals to produce individual works of art, nor for hackers to tinker with with the latest round of technology.   We work with partner studios and labs for such work.  Synthesis is a place for thinking through the collective making of events, varied experimentally and reproducibly by computational means.

What we produce: Know-hows and Approaches

What do we produce?   Know-how, know-that, know-why.   We offer affiliates at any level of experience the chance to associate with other expert and talented people and come out enriched with techniques, but most importantly with approaches, tactics of experiment backed by as much studied knowledge as we can offer through our seminars, and teas and walks.  We use whatever techniques make the most compelling experience for the minumum engineering overhead: realtime media instruments, custom objects, event structures, reading and writing, movement.

These carefully prepared variations of experiences in responsive media environments enable people who make these experiments to refine questions and propositions, to turn habits into questions, questions into thick experimental experiences, and experiments into techniques.   Our techniques and approaches propagate via the people who come through Synthesis.   We also publish in all modes of writing, image and sound, plans, diagrams, scripts, scores, code and software/hardware instruments.


Correspondent: Xin Wei Sha




Topological Media Lab
Canada, Concordia University, Montreal
http://topologicalmedialab.net

Le laboratoire « Topological Media Lab », en s’appuyant sur des visions, des techniques de mouvement artistiques, des médias en temps réel, et d'expérience philosophique, explore la zone critique entre l'architecture durable des environnements bâtis et l'architecture « mineure » de la lumière, le média, le son et le mouvement généré par l'activité et le mouvement contingents ainsi que la structure pré-composée d’un évènement. Le TML étudie les relations entre les objets et les mouvements quotidiens dans l'espace, la présence et la perception de l’espace en utilisant des médias réactifs et chorégraphiés, des technologies de capteurs, et de nouveaux modes de la réalité augmentée.

Leveraging insights and techniques from movement arts, realtime media, and philosophical experiment, the Topological Media Lab investigates the critical zone between the architecture of durable built environments and the "minor" architecture of light, media and sound and movement modulated by contingent activity and movement as well as pre-composed event structure.    The TML investigates the relations between everyday objects and everyday movements in space, presence and perception using responsive and choreographed media, sensor technologies,  and novel as well as amodern modes of augmented reality.

Correspondents: Sha Xin Wei and Omar Faleh